Glace chaude

02-09-2012 Pamukkale

18° au réveil vers 8h. La soirée a été un peu bruyante autour de nous, mais la parabole étant sortie, nous nous sommes fait une soirée TV grâce à TV5 Monde.

Nous passons la matinée à de multiples tâches pratiques, mais néanmoins essentielles. Aux environs de midi, les habitants des environs se rendent au camping pour profiter des joies de la piscine et du restaurant.

Nous avons décidé la veille (comme chaque soir pour le lendemain autour de l’apéro) de partir visiter le site vers 17h pour profiter de la lumière dorée du coucher de soleil et d’une température moins violente. Grâce à la négociation du sympathique patron, nous utilisons un taxi pour faire les 4 km de vertigineuse descente qui nous séparent du site, plutôt que de sortir les camping-cars. Le conducteur est jovial et parle quelques mots d’anglais, un peu trop pour notre goût, car nous préférerions le voir plus concentré sur la route qu’il dévale de façon très décontractée.

Nous commençons par un parcours rapide de la ville antique de Hierapolis.

Nous arrivons bientôt au milieu des vasques créées par la source karstique. Une terrasse en bois chemine sur tout le haut de la falaise, et les concrétions calcaires aussi blanches que de la glace s’étagent au flanc de la colline. La visite de ce site naturel exceptionnel enchante tout le monde et les photographes sont aux anges. Nous descendons, les pieds dans l’eau chaude, les chaussures à la main, le sol est rêche sans agresser la plante des pieds. Dans les vasques turquoises, le dépôt non solidifié trouble l’eau lors de notre passage.

Le taxi nous ramène moins vite à la montée et nous nous demandons s’il ne va pas falloir descendre pousser …

NDLR 28-5-2020 : nous avons eu de la chance, Pamukkale a, paraît-il, beaucoup souffert des changements climatiques et du surtourisme (auquel nous avons participé) et je crains que les visites soient souvent moins agréables aujourd’hui.

En soirée, le cuistot du camp amène son grill auprès des camping-cars et nous sert de délicieuses grillades, avant d’aller se coucher à la belle étoile sur un canapé à l’entrée du camp (euh, le cuistot hein!).

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Glace chaude

  1. Mado et Alain dit :

    Finalement pas beaucoup de changement apparents depuis 1995, toujours aussi magique !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s