Vers des départs

On s’était installés ici avec l’idée, peut être même l’espoir, que ça allait durer. L’espoir, ça peut vous surprendre. Mais d’une part nous vivons assez bien ici, nous ne manquons à peu près de rien, les risques de contamination sont infimes, nous avons de l’espace et la chaleur du groupe. Et d’autre part tout ce que vous nous dites de la France nous fait assez peur, pour le gain très symbolique d’être plus proches de certains qu’on aime sans pour autant les voir ou parler avec eux plus que d’ici …

Mais je l’avais annoncé, ça se confirme, nos marges de choix sont étroites.

Alors hier quand on nous a annoncé l’arrivée d’un bateau, ce fut d’abord une rumeur, puis une info officielle. Il va partir tout à l’heure. Le « comment » a été un gros sujet de la journée.

L’autre sujet c’est « qui part ». 220 camping car peuvent monter à bord. Nous sommes 280 parait il. Qui part ? Les plus âgés, les plus fragiles, les voitures, les familles avec enfants, c’est évident.

Comme d’habitude, le sujet a été discuté dans le groupe. Résultat, on ne veut pas partir, pas tout de suite, pas dans ce bateau où l’on voit se précipiter (aussi) les plus angoissés, les plus agressifs (oui c’est les mêmes), dans une frénésie qui nous fait peur.

C’était dit, c’était ok, ça a changé deux ou trois fois dans la journée, pas notre avis, mais la décision d’en haut (notamment parce qu’il faut remplir ce bateau, la compagnie, qui a triplé ses tarifs, ne veut pas perdre un centime). Finalement, il semble bien qu’il va partir sans nous, le prochain est annoncé pour jeudi, OK, on fera ça.

Mais d’abord, je vais déjeuner.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Vers des départs

  1. Lors de l’annonce de la fermeture des ports nous étions bloqués à Al Hoceima avec 5 autres couples en Ccar. Que faire, rester ou partir ? Finalement c’est le Caïd qui nous a dit de dégager. Nous avons pu prendre un des derniers ferrys vendredi dernier à Ceuta. Puis nous avons traversé l’Espagne et la France en direct par les autoroutes, pour nous retrouver certes confinés, mais à la maison. Finalement c’était un bon choix, pour nous et qui rassure aussi la famille. Nous comprenons donc votre questionnement actuel. Attendre quelques jours vous permettra d’y voir plus clair. Mais en cas d’aggravation de la situation au Maroc, malheureusement ça sera compliqué pour les marocains et donc pour vous aussi..

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s