Tafraoute-Amtoudi

iti 03-1212 mars 2020, 136 km
Au programme :

Toujours dans l’Anti-Atlas, par des routes de montagne avec de nombreuses casbahs puis par une zone désertique, rejoignez l’oasis d’Id Aïssa. Nuit en camping.

Le récit de la journée :

Bonsoir ! Je voudrais tout d’abord remercier nos lecteurs fidèles et parmi eux ceux qui viennent de s’abonner au blog, nous espérons être dignes de leur confiance. Ce qui m’amène naturellement à dire un mot sur la façon dont nos articles sont construits. Toute la journée nous prenons de photos de ce qui se passe autour de nous. Lorsque nous sommes en train de rouler, c’est presque toujours Anne qui fait les photos. C’est un exercice difficile, surtout pour une photographe un peu occasionnelle. En dehors du camping-car, c’est presque toujours Gil qui fait clic. Nous utilisons pour la prise de vue un caméscope Sony FDR AX33. Nous faisons surtout des photos, mais, comme vous l’avez vu sans doute, un peu de vidéo quand le mouvement est une part importante de l’image. Ensuite, chaque soir (ou presque), nous trions ensemble (et parfois recadrons un peu) les photos que nous souhaitons vous transmettre ; à partir d’un nombre de prises qui va de 60 à 160 environ, nous en gardons en général 30 à 50. Ensuite, Gil écrit le texte qui présente les photos et place les galeries entre les lignes. Nous relisons ensuite le tout ensemble pour quelques correctifs avant de valider l’article. Ces opérations généralement vespérales nous prennent environ une heure chaque jour.

Nous sommes donc partis tranquillement ce matin vers 9h15 pour une étape de 140 km environ. Nous commençons par reprendre la vallée des Ammeln pour éviter les travaux qui entravent l’itinéraire naturel. La route est assez petite mais calme. Après avoir retrouvé la route principale, nous nous hissons sur un plateau avant d’arriver au col de Kerdou (+ – 1200m).

Nous bifurquons vers Ifrane Anti-Atlas sur une route qui n’est pas si moche que ça, à condition de ne considérer que la chaussée à une voie sur laquelle nous nous efforçons de rester au lieu de descendre les deux roues droites sur la marge très primitive qui borde cette voie. Malheureusement les conducteurs dans l’autre sens partagent si totalement cette position pourtant purement esthètique qu’il faut fréquemment presque s’arrêter pour trouver une solution cahotante plus ou moins équitable.

Tout cela se déroule au milieu de tranches de gâteau minéral largement chocolatées dont les marbrures varient à l’infini. Nous arrivons enfin à Amtoudi où l’orge est en train de mûrir. Nous sommes émerveillés de voir l’agadir que nous tenterons d’atteindre (à pied) demain. On peut ajouter que nous sommes « en chantier » de découvrir le camping qui sera sûrement très beau … un jour. Mais nous avons 4 roues et tout le confort autour, ça n’est pas bien grave, nous avons même connu pire ! Et au café du bourg, sur le chemin qui conduisait à l’épicerie, le patron a tenu à nous offrir le thé, elle est pas belle la vie au Maroc ?

 

Et demain ?

Découverte au cours de cette journée de l’Agadir d’Id Aïssa et de sa palmeraie.

Cet article, publié dans Maroc, voyage, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tafraoute-Amtoudi

  1. xmarie dit :

    Super voyage, super récit, prenez votre temps pour rentrer car ici c’est un peu compliqué.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s