Midelt

iti 02-2525 février 2020, 0 km
Au programme :

Matinée libre pour aller découvrir le monastère Notre Dame de l’Atlas. L’après-midi sera consacré à la visite d’anciennes mines de plomb. Nuit en camping.

Le récit de la journée :

Alors voilà, c’est super une matinée libre. Oui, mais la visite du monastère, c’est un peu exceptionnel, ça ne peut pas se rater, donc libre, dans tes rêves, départ 9h30 comme tous les jours (sauf quand c’est pus tôt) et on n’en parle plus.

Soyons un peu sérieux alors. Ce monastère là, Notre Dame de l’Atlas, ce n’est pas rien. Déjà dans un pays où il est interdit de ne pas être musulman, ce n’est pas banal. En plus quand tu apprends que c’est le refuge des survivants de Tibhirine, tu lèves un oeil plus attentif. Alors oui, c’est bien ça, on peut en penser ce qu’on veut et je ne dirai pas ce que j’en pense. Il y a là le seul survivant (l’autre est décédé en 2008 sauf erreur) et un moine qui, après avoir recueilli les témoignages et les objets, s’efforce de les mettre en valeur tout en assurant ce que lui et sa communauté estiment être leur devoir : accueil, soutien, respect, je ne vous fais pas le détail. L’ensemble est intéressant, émouvant pour beaucoup, et le jus de pommes qu’on y fabrique est délicieux.

Retour au camping pour déjeuner et à 14h nous montons dans ce que Jean, notre accompagnateur, nous a décrit comme des mini-bus Orangina, je vous laisse vous remémorer le thème principal de la marque pour comprendre. En sortant de la ville, nous sommes saisis de l’envahissement de la campagne par les plastiques ; nous n’avons pas trouvé la source, sans doute une décharge à ciel ouvert, mais le vent pousse avec avidité des milliers de sacs et autres morceaux de plastiques sur des kilomètres de ce terrain plat et terreux où chaque bout d’herbe ou de caillou retient une décoration plastique de couleur variée, ce serait presque beau si ce n’était aussi horrible ! (ne cherchez pas ça sur l’image ci-dessous)

20200225_173525

Enfin nous arrivons à l’ancienne mine Peñaroya (plomb et cuivre) ; en fait, plus qu’une mine une concession de 30 km de côté qui a occupé 5000 ouvriers jusqu’aux années 60 où le cuivre y est devenu rare et le plomb moins recherché. Il reste des villages fantômes, des sites étonnants, et des rêves de fortune dans quelques esprits fragiles qui continuent, en toute illégalité et dans des conditions de sécurité bien pires qu’au temps de la gloire industrielle, à chercher le filon qui les rendra riches. Nous commençons par une installation minière où l’on voit les départs de galeries et les montagnes de matériaux qui ont été extraites.

Pour aller plus loin, nous nous enfonçons dans les gorges de l’oued Moulouya qui nait par là pour aller se jeter 500 km plus loin dans la Méditerranée. Les paysages sont somptueux, par ci, par là, quelques traces de vie, puis des villages abandonnés. Nous franchissons des ponts … émouvants, c’est tout à fait extraordinaire.

En fin d’après-midi, nous remontons au village des mineurs qui domine la vallée, c’est saisissant. Il fut conservé longtemps, avec un gardien, servant même de temps en temps à des tournages de films. Et puis un jour, Peñaroya a arrété de payer le gardien qui est parti vivre ailleurs ; en quelques jours, tout ce qui pouvait se récupérer, bois, tuiles, portes, … s’est évaporé du village et vous voyez ce qu’il en reste.

Nous rentrons au camping vers 18h45 ; 19h30 briefing ; 20h00 dîner au camping (tajine ou couscous), voilà ce qu’on appelle une journée libre ici !!! Une bien belle journée pas libre disons.

DSC06679-2

Et demain ?

Nous partons à la rencontre des magnifiques gorges du Ziz et nous profitons en arrivant d’un point de vue splendide sur l’oasis de Ghéris et son immense palmeraie.

 

Cet article, publié dans Maroc, voyage, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s