J-6, à propos de voyageurs

Un exemple presque au hasard

Nous partons donc lundi de Paris (samedi de Poitiers). Je dis ça parce que vous n’avez pas idée du nombre de fois par jour qu’il nous faut répondre à la question « au fait, vous partez quand ? » ; hier j’ai même eu « ah ben vous êtes déjà revenus ? » …

Nous n’avons pas encore beaucoup parlé de nos compagnons de voyage. Juste un peu lors de la réunion de Cheverny le 2  mai. C’est pourtant important les compagnons de voyage. Ils sont une grande partie de la clé de réussite du dit voyage, surtout s’il est long, et celui-ci l’est un peu, long.

En plus, une grande partie de notre « mission » est d’assurer le bon fonctionnement du groupe. Peut-être faut-il rappeler que nous allons là-bas comme représentants de la FFCC, mission assurée sur les 4 permières éditions par le président Gérard Couté et son épouse, merci encore pour la confiance qui nous est faite. C’est sans doute le moment de rappeler aussi d’ailleurs que la FFCC n’est pas l’organisatrice du voyage, mais une sorte de commanditaire, de caution morale ; c’est la FFCC qui a donné l’idée, mais c’est Atypik Travel Organisation qui assure toute l’organisation et la gestion matérielle du périple.

Nous sommes donc presque des voyageurs comme les autres, d’ailleurs notre véhicule et notre équipage portent un numéro, le 21, comme tous les autres et contrairement aux véhicules de l’organisation.

Alors nos compagnons, nous ne les connaissons pas encore très bien, nous ne sommes pas capables de mettre beaucoup de noms, ou au moins de prénoms, sur des têtes ou sur des camping-cars. Ils sont divers et variés bien sûr, y compris dans leurs nationalités, nous y reviendrons. Allez, nous l’avons déjà publiée, mais il est temps de vous remontrer la photo faite à Cheverny le 2 mai :

20180502_180006

L’un de ces voyageurs, malgré tout, a une petite différence avec les autres, et sans doute beaucoup plus d’une d’ailleurs. Je crois que sa différence principale, c’est le niveau d’énergie qu’il a mis en oeuvre pour être du voyage. Ce qui ne l’empêchera sans doute pas d’être pleinement un voyageur comme les autres dans le bon côté de la chose.

C’est un jeune homme très sympathique (denrée rare dans les groupes de camping-caristes, non pas pour « sympathique », mais pour « jeune »), qui fait un peu timide au départ, mais se détend très vite. Il voyage toujours accompagné de sa charmante compagne Lise. Depuis quelque temps, ils ont beaucoup couru le monde, on l’a même vu à la TV, notamment dans TPMP et dans « Allô Docteur » ou « le magazine de la santé », je sais plus.

Il s’appelle Samuel Marie, mais on dit Sam. Il était cordiste et puis un jour, ça s’est pas bien passé et depuis, il a entamé une deuxième vie, dans un fauteuil, et non, comme beaucoup de plus valides que lui, sur le canapé devant la TV. On l’appelle sur les médias « Sam fait rouler » et nous sommes très heureux de rouler avec lui quelques milliers de kilomètres. Allez voir son site, ça vaut le voyage !

A demain pour la suite ou autre chose !

paris-pékin-istanbul-2018

 

Cet article, publié dans paris-pékin, ppi2018, voyage, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour J-6, à propos de voyageurs

  1. Pinard Alain et Mado dit :

    Il est grand temps de vous souhaiter un bon périple ! Beaucoup d’aventures, peu de mésaventures ! Nous allons vous suivre très fidèlement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s