La route de Pékin commence à Cheverny

Après une nuit calme, nous reprenons l’A20 (gratuit depuis Brive) jusqu’aux environs de Chateauroux où nous obliquons sur Blois, avant de rallier Cheverny où nous arrivons vers 15h30. Un point quand même, sur cette étape, Anne a fait ses premiers kilomètres au volant, route facile sur l’A20 peu chargé, mais le facétieux Garmin a jugé bon de la faire sortir à Argenton sur Creuse, traverser la ville (ronds points, rues un peu resserrées, circulation, piétons, …) pour lui faire reprendre l’A20 à la sortie, bizarre, bizarre et je jure que je n’y suis pour rien !

Nous avons donc retrouvé progressivement les futurs participants au voyage, que nous avions pour la plupart déjà vu lors de la réunion du Blanc en 2017. C’est dire que depuis ce moment là, nous avons beaucoup parlé et que le temps a passé vite. Au moment où j’ai rédigé ce texte nous étions en réunion d’information, j’avais les mains sur le clavier et les oreilles dans la salle, exercice difficile, mais Anne veillait au grain et prenait des notes.

Et puis après, pas moyen de trouver une minute pour mettre en ligne ! Nous voici le 7 et je ne suis pas à jour, j’espère que ça ira mieux sur le voyage !

Donc je continue, le récit de ces deux jours intenses.

Ils sont venus, ils sont tous là, pourtant pas de Mamma, juste un projet à finir de cadrer, dernière station avant la route, la grande ! Il ne manquait personne, voilà qui est prometteur. Après les quelques hésitations du début, l’ambiance c’est vivement détendue, qu’ils soient du Sud, ou du Nord, ou d’ailleurs (nous avons un groupe très international cette année), ils-elles partagent un rêve et elles-ils vont le réaliser. Ensemble. Et c’est pour très bientôt, alors ça crée vite des liens.

Je disais récit ; mardi aprem, après notre arrivée, nous avons promené le chien jusqu’aux grilles du château. Puis papoté avec les arrivés, organisé un apéro vite fait qui malgré le temps frais et venteux s’est prolongé sur presque 2h. Nous avons ensuite dîné « chez nous » à la fortune du pot avec Gérard et Thérèse, nos prédécesseurs (et aussi président de la FFCC) ; que de choses à dire, de conseils à entendre, de questions à poser.

Au cours d’une nuit calme et fraîche, nous apprécions l’efficacité précise (19° demandés et obtenus) de notre chauffage. Au matin, Jean-Yves, notre mécano, entame sa tournée des mécaniques promises à l’effort principal du voyage. Il a l’air satisfait, mais prodigue quelques conseils et suggestions pour garantir la réussite de chacun. A la mi-journée, nous partons « en ville » avec l’organisation pour un déjeuner « staff » rapide. Et donc à 2h commence la grande réunion dont j’ai parlé plus haut.

Elle nous conduit jusqu’au dîner que le patron du camping nous a organisé avec un plat chinois bien évidemment ! Une mention spéciale pour cet homme sympathique et efficace qui conduit dans la bonne humeur le fonctionnement de son très beau camping. Merci beaucoup pour l’accueil.

Jeudi matin, Jean-Yves continue ses visites, et nous sommes bien sûr les derniers ; nous patientons en papotant dans le matin encore frais avant de reprendre la route.

Jolie route « en diagonale » pour rejoindre la capitale Poitevine où nous arrivons dans l’après midi.

Anne me dira samedi « un des avantages de ce voyage, c’est que, maintenant, lorsque je monte dans ce camping-car qui n’est pas le nôtre, je me sens chez nous quand même » ; je partage tout à fait cet avis, nous nous sommes adaptés au changement de gabarit avec ses bons (intérieur) et moins bons (extérieur) côtés et je pense que nous avons là de belles conditions pour un voyage agréable et réussi.

Le seul point noir reste cette foutue stupide  boîte de vitesses mécanique (qui n’est pas pire que les autres, même plutôt agréable dans le genre) ; comment reste-t-il encore des camping-caristes pour s’épuiser à bricoler ce levier et cette pédale alors qu’il y a un merveilleux système automatique qui fait ça tellement bien tout seul pour même pas cher si on le rapporte au prix d’un camping-car (1700€) ! C’est un peu comme si on allait encore chercher du bois pour faire la cuisine ou tourner la manivelle pour démarrer le moteur !!!

Allez, je vous laisse, dans un mois nous serons déjà sur la route, à Cracovie pour être précis, restez à l’écoute ! Et dès que j’ai 5mn, je vous mets des images de la Dashcam !

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s