Ils étaient pas si fous ces romains …

29/08/2012 Ephèse

On a bien dormi … nuit calme et fraîche, nous retardons un peu notre départ pour discuter avec le camping de cette histoire de branche ; ça tourne vaguement en eau de boudin et nous partons pour Ephèse (Efes). En arrivant nous constatons avec un peu d’appréhension que le parking est bondé d’autocars …

Avant de prendre les billets, nous longeons une sorte de rue, couverte d’un velum où les commerces de toutes sortes abondent. Puis c’est la découverte du site malgré la foule. Efès est un site d’origine perse puis grecque, etc … passée sous contrôle romain au IIéme siècle avant JC ; les romains en ont fait un bijou architectural que malheureusement les séismes successifs ont passablement détruit. La visite (libre) commence par une petite mise en scène à la romaine  (sans calamar, mais avec un côté Cléopâtre).

Le théâtre est immense (24000 places), mais il est difficile de juger de l’acoustique car nous n’osons pas crier et il y a pas mal de monde …

Une équipe d’archéologues autrichiens a beaucoup travaillé sur le site et a notamment reconstitué la façade de la bibliothèque ; c’est une vraie merveille.

A l’origine, Efès était un port, et l’immense théâtre devait être à moins de 500m de la mer, avec vue directe depuis les gradins, on imagine le spectacle dans le soleil couchant ; mais la mer a reculé de plusieurs kilomètres et n’est quasiment plus visible de nos jours.

Nous ne visitons pas les « maisons en terrasse ». Anne le regrette un peu, car les archéologues y ont mis à jour de splendides mosaïques. Mais la visite est assez éprouvante, car il fait chaud et le site est très vallonné (déjà monter en haut du théâtre n’est  pas de tout repos …). En plus, il faut souvent lutter avec la foule pour admirer une sculpture car une 2ème entrée se trouve en haut de la rue principale où les bus déversent des flots de touristes qui descendent en masse alors que nous remontons à contre-courant …

Nous finissons la visite assez fatigués, mais ravis. Reste à trouver un endroit sympathique pour passer les 2 nuits qui viennent, car nous sommes des gens organisés et nous avions anticipé et étiqueté demain « journée de repos ». Nous pensons que la proximité de la mer nous sera favorable. Nous faisons donc halte, tout droit vers la mer à partir du site, à quelques kilomètres, à Pamuçak, dans un camping peu chargé, mais très correctement équipé dans un cadre bucolique d’eucalyptus et de palmiers donnant directement sur la plage de sable fin.

Après installation et baignade (un peu fraîche), ce sera une soirée au resto du camp, validé après une reconnaissance effectuée par notre expert Bernard. On commence par un tour aux cuisines pour voir les plats et choisir avec le chef qui parle un peu français les mets qu’on veut déguster. Efficace et sympathique méthode. Joli dîner, service juste un peu trop rapide, pour environ 12€ par personne : mezze, brochettes, dessert, vin ou bière. De notre table, nous voyons le soleil se coucher sur la mer entre les palmiers … pas mal, non ? Enfin, nous ça nous a plu.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ils étaient pas si fous ces romains …

  1. Marie Simon dit :

    Bjr, jolie suite de votre voyage, je me rappelle bien de Efes, un site splendide, à notre époque pas trop de monde, c était tout à fait faisable, mais il y a plus de 20ans……

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s