Goulmina-Tineghir

iti 02-2828 février 2020, 165 km
Au programme :

Nous empruntons une belle route encastrée dans des gorges puis nous apercevons les premiers massifs du Haut-Atlas et rejoignons notre bivouac par les gorges du Todra. Dîner et nuit en bivouac.

Le récit de la journée :

Après une nuit un peu perturbée par un chien bavard, nous sortons du camping au volant de nos fières montures un peu avant 9h. Notre Chef bien aimé nous a encore pondu un programme de derrière les fagots (et derrière la montagne aussi). Disons le sans détour c’est une journée où nous allons rouler à gorge déployée.

Une fois sortis de la palmeraie, nous traversons quelques zones caillouteuses (on dit du reg je crois) avant de commener à nous élever cap au Nord en suivant l’oued Gheris sur les contreforts du Haut Atlas. Nous traversons des villages qui ont souvent des restes de Ksar qui semblent abandonnés. Aujourd’hui nous roulons en convoi car nous allons faire pas mal d’arrêts et c’est mieux d’être ensemble.

Au fur et à mesure de la montée, la vallée se resserre. Les villages sont souvent entourés de petites palmeraies, mais surtout de petits champs très verts irrigués grâce à l’oued tout proche. Il faut souligner la remarquable qualité de la route. Oui, ce n’est pas un ruban bien lisse, mais dans ces conditions de relief (nous évoluons entre 1000 et 2000 m d’altutude toute la journée) et de trafic (rare), c’est vraiment très honorable.

Il reste quand même un passage d’oued à faire à gué, c’est sans réelle difficulté et plutôt amusant.A la mi-journée, nous débouchons sur le plateau et faisons la pause déjeuner.

Nous redescendons de l’autre côté à peu près dans les même conditions, avant d’arriver aux gorges de Todra, vraiment impressionnantes. Nous parcourons la gorge à pied avant de le faire en camping-car et retrouvons ici pas mal de touristes et les inévitables boutiques volantes qu’ils attirent.

Il ne nous reste plus que quelques kilomètres pour arriver à Tineghir, autre jolie ville au sein de sa palmeraie où nous allons passer la nuit (et le dîner) chez l’habitant, avec soirée musicale annoncée. A demain !

Et demain ?

Direction l’erg Chebbi et ses dunes orangées. Auparavant, visite d’un musée sur l’évolution de la culture marocaine au travers des siècles.

Cet article, publié dans Maroc, voyage, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s