Cala Iris-Fès

iti 02-2323 février 2020, 225 km
Au programme :

Par une route qui serpente au travers des massifs du Rif, nous traversons de petits villages où la population est très accueillante. Nous rejoignons ensuite la capitale culturelle et religieuse du Maroc. Transfert en bus dans la Médina de Fés pour y dîner. Nuit en camping.

Le récit de la journée :

Bonsoir,

Nous sommes bien à Fès et pour tout dire nous venons (22h15) de rentrer d’un petit tour en ville avec restau à la clé.

Mais je ne vous en dis pas plus pour ce soir sur cette belle journée, parce que je vous dois celle d’hier et qu’on ne va pas commencer à empiler les retards

Voici donc :

Le récit de la journée d’hier

Nous avons donc quitté à regret Chefchaouen assez matutinalement car il fallait arriver tôt à la destination au bord de la méditerranée.

Nous avons eu plaisir à circuler à nouveau dans ce joli paysage. Mais disons le tout net, ce fut dans un premier temps tout à fait décevant, car si vous vous souvenez des nuages dégoulinants de la veille, sachez qu’ils dégoulinaient toujours à notre retour vers la côte et que nous y avons retrouvé temps gris, vent frais et même quelques gouttes d’eau.

Heureusement, à force de descendre vers le sud, nous avons quand même récupéré le soleil et le sourire en arrivant à Torres de Alcala. Oui, ça sonne très espagnol, ne pas oublier que cette partie du Maroc a longtemps été espagnole, c’est même encore le cas pour les deux enclaves de Ceuta et Melila, beaucoup de gens parlent castillan et les rues s’appellent « calle ».

Finalement, nous n’avons pas pu rester à Torres de Alcala, car le parking n’est plus autorisé la nuit. Il a fallu se rabattre sur un autre à quelques kilomètres, mais avant d’y aller, nous avons fait une petite escale au charmant port de Cala Iris, sa plage de sable doré et ses beaux rochers.

Voilà pour hier ! Il faut juste ajouter que pour remercier le resto qui a bien voulu nous héberger sur son parking, nous y avons dîné. C’était très improvisé, donc très simple (soupe, tajine, orange, thé à la menthe), très lent, mais assez bon surtout pour le prix astronomique de 55 dirham, soit 5€50.

Et demain ?

Par le Moyen Atlas, nous rejoignons Ifrane, puis nous découvrons une forêt de cèdres où vivent des singes Magot avant de rejoindre Midelt.

Et si tout va bien vous aurez en plus le récit et les photos d’aujourd’hui.

Cet article, publié dans Maroc, voyage, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Cala Iris-Fès

  1. Mouchard Jean Louis dit :

    Bonjours Gil
    Quand êtes-vous à Mirleft,nous nous y sommes depuis 1 mois au camping ERKOUNTE PARK, si nous sommes toujours là,on pourras se faire une petit bonjour.
    Jean Louis et Annie

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s