Irkoutsk 0 km

4-074 Juillet 2018, au programme :

Journée de visite de Irkoutsk : visite du musée d’architecture en plein air et balade en bateau sur le Baïkal (selon météo), puis découverte de Irkoutsk et visite du musée des Décembristes

Distance parcourue ce soir depuis Paris : 9395 km

Le récit de la journée :

Donc nous voici le 4 juillet ; nous sommes partis depuis un mois et nous avons parcouru près de 10 000 km. Mais avant, parlons d’hier ; nous vous avons quittés (fort tard pour nous) sur une promesse de photos du jour, les voici, mais c’est pas généreux :

Aujourd’hui, malgré la tristesse de savoir nos amis Suisses (parce que, sans nous vanter, nous avons des amis Suisses qui voyagent avec nous et ce sont de forts bons compagnons de voyage, même ceux qui en plus sont assez largement Serbes, ou Croates, ou les deux après tout, je ne sais pas s’ils savent très bien finalement, on s’en tape, on les adore !), malgré la tristesse de savoir nos amis Suisses disais-je, éliminés de la Coupe du Monde, nous nous sommes pressés autour des 2 bus, chacun équipé d’un chauffeur sympa et d’une guide qui s’avèrera, dans les 2 cas, d’une richesse et d’une gentillesse sans faille (sans parler bien sûr de leur français parfait), des 2 bus donc qui nous attendaient à 9h30 (une vraie grasse mat’ saluée comme il se doit lors de son annonce hier soir).
Le premier arrêt de cette journée très dense fut pour un musée d’architecture en bois de Taltsi. Nous y apprenons plein de choses sur la vie dans la région d’Irkoutsk au 17ème siècle et même après.

Le second est pour Listvianka le village qui borde le Baïkal ; un petit tour au marché, l’expérience obligatoire de se tremper les pieds dans le lac (10°, brrrr) et de faire un voeu bien sûr (on fait surtout celui de sortir vite de cette prison d’eau qui vous enserre les pieds aux limites du supportable), avant de déjeuner dans un bon restaurant de poissons du lac dont le célèbre Omoule cher à Pierre Perret (« elle avait la taille faite Omoule les hanches pleines et chassait le mâle aux alentours de la Madeleine », mais je m’égare …).

En promenade digestive et reposante, nous avons le bateau. Une heure de balade pour apprécier la pureté et la fraîcheur du lac (malgré les restaurants -et les touristes- chinois et donc pour combien de temps ?). Faut-il rappeler : 636 km de long, surface supérieure à la Belgique ou au Danemark, volume égal à celui de la Baltique ou à 260 fois le lac Léman (pauvres Suisses décidément), 1642m de profondeur, 20% de la réserve mondiale d’eau douce. Apprenez ça, y aura interro à la rentrée.

Ensuite, une heure de bus (bien silencieuse …) plus quelques dizaines de minutes de bouchons nous conduisent à Irkoutsk ; visite du quartier de la cathédrale, puis du musée de décembristes,  puis du marché avant le retour vers 20h30 à notre campement.

Et demain, étape de liaison de Irkoutsk à Babouchkine. 320 km

 

Cet article, publié dans paris-pékin, ppi2018, voyage, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s