Quand t’as pas assez de briques, tu laisses une ardoise …

Mais n’allez pas croire quand même que nous sommes partis sans payer. Des fois le voyage est magique, il suffit de bouger ; et pour bouger, nous, on bouge ! Alors nous étions un peu lassés de la brique, je crois l’avoir dit, et puis du plat pays, nous en avons moins parlé ; depuis le 24 mai, si ma mémoire est bonne, le point culminant du voyage était de 160m, rappelez vous la falaise à la pointe de l’île de Rügen, oui, c’était à pied en plus ! Le reste du temps le GPS dit 40, 50m d’altitude, rarement autre chose … Et là, d’un coup, c’est magique, l’horizon cesse d’être droit et l’ardoise remplace la brique, il y a même des maisons en PIERRE ; non, vous avez raison, ce n’est pas un hasard, c’est le Harz, le plus nordique massif de l’ère primaire, 1152m quand même !
Nous avons donc passé la nuit tranquillement à Celle en essayant d’oublier que la pompe qui fait couler l’eau de nos robinets fait un bruit bizarre … Premier arrêt à la sortie de la ville, pour visiter un LIDL du XXIème siècle en parfait état ; puis quelques kilomètres nous conduisent à Wienhausen ; on ne visite l’abbaye qu’avec guide en allemand et il faut attendre 1h, tant pis, petit tour pour voir la Glokenturm, la tour des cloches, en bois, et hop, direction Wolfenbüttel.

Wolfenbüttel, petites difficultés : faire un second tour de la ville parce qu’on a raté l’entrée du parking, puis passer du temps à comprendre qu’il faut aller payer à la caisse de la piscine, mais que c’est un paiement gratuit parce qu’on ne reste pas la nuit ; en anglais avec le sourire, merci mademoiselle, c’est fait ! Déjeuner et départ en ville à pied, un petit kilomètre, temps avec quelques nuages et toujours le vent frais de Nord-Ouest, 21°, 19 ressentis, un peu juste ! Alors on constate que l’Allemagne n’est pas la France : samedi 15h, TOUT est fermé en ville, sauf les bistrots/restos/glaciers et 3 ou 4 boutiques ; c’est tout. Et donc la ville est déserte, sauf aux terrasses des précités ; c’est très surprenant, on dirait un dimanche aprem chez nous. A part ça, maisons à encorbellements, plus de briques apparentes, plein de jolies couleurs, pas mal d’ardoises déjà ; un château, pas ouvert à la visite car une fête ou un concert est en préparation.

Nous repartons plus loin, Annick nous a vivement conseillé Goslar. C’est donc là, dans les derniers kilomètres, que l’horizon s’élève, puis un tout petit peu la route, nous sommes à 264m d’altitude (ouahou !), derrière, ça monte, c’est très curieux, on a l’impression d’être en montagne, à 264m ! Alors il restait un peu de temps après le thé, on a été faire une petite reconnaissance, on met juste quelques photos pour appater, on fait un grand tour demain matin, promis !
Bonne nuit.

 

Cet article, publié dans Allemagne 2017, voyage, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s