Ah l’eau, ah l’eau

Il y a des jours ou les étapes n’en finissent pas, et d’autres où on est déçus d’arriver déjà. Aujourd’hui est un »autre jour ».

C’est toujours assez difficile, dans cet océan de pierres et de sable, d’imaginer de l’eau. Déjà, lors de la visite de Icht, l’eau de l’anti-atlas canalisée dans la palmeraie semblait un miracle. Mais aujourd’hui, nous allons de Tata à Foum Zguid. Entre les deux il y a Tissint (qui a dit « je le savais » ?). La plaine est tailladée par 2 oueds qui se sont enfoncés de 20 à 30 mètres ouvrant chacun un lit de palmiers. A l’entrée de Tissint, ils se rejoignent, ce qui est assez banal pour des cours d’eau, sauf que l’un est salé l’autre pas ; pourquoi, on ne m’a pas dit et je n’ai pas lu tout wiki. Bon ben ça fonctionne, c’est très joli et dans le village, ça cascade joliment ma foi.

Restent ensuite 60 km assortis, jolie route en bon état, quelques dromadaires, jolies montagnes et le ciel dans son plus bel  uniforme bleu. Nous arrivons au camping peu avant 16h. Tout va bien. Ce soir briefing, apéro plus resto, faut que je finisse ça rapidement. Demain nous allons à Zagora, mais c’est une autre histoire.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ah l’eau, ah l’eau

  1. Alan dit :

    Madame, nous aimons lire vos aventures – nous avons également été  » piégés  » au Maroc en 2020 – et nous venons de rentrer d’un voyage là-bas. Certaines de vos étapes sont familières et se souviennent avec affection.
    Désolé pour la traduction !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s