Fugue en Sud-Est, mineure …

Je crois ne pas avoir tout compris à l’Allemagne … comment se fait-il que dans ce pays où tout le monde travaille tout le temps, à peine à mi-juin les aires camping-car sont pleine dès 16h, les campings aux 3/4 à 17h, les rues gavées de touristes dès 10h, familles avec enfants, bateaux pris d’assault sur le port de Hambourg, et ceci alors qu’ils seront encore si nombreux en France, en Espagne, en Italie, … en juillet-août ???

Ceci dit tout se passe bien, ils sont plutôt cool et sympas. Tout s’est bien passé aujourd’hui, départ matinal (oui, encore 9h30 !), métro jusqu’au Rathaus, circuit pédestre du guide vert, déjeuner (très bien) en resto typique, concert d’orgue au passage, du travail de pro quoi. Encore des maisons, encore des églises, encore de la brique … Hambourg nous a laissés, comment dire … un peu sur notre faim, un peu sur notre fatigue.

Heureusement, il y a le port qui apporte une originalité incontestable, des bâtiments surprenants, l’eau présente partout (et bien sûr l’Elbphi, voir hier).

Alors en revenant vers « chez nous », nous avions prévu de passer par Landungsbrûcken, ces pontons flottants d’où partent les bateaux, pour faire la visite navale du port et là, soudain, peut-être parce que le temps tournait un peu à l’orage, lourd, pénible, grisâtre, un ras le bol m’est tombé sur la tête, une espèce de crise d’agoraphobie devant les hordes s’entassant sur les bateaux, les marins d’eau douce qui vous alpaguent, on sait plus si c’est Venise ou Pigalle, ouahou, affreux (désolé, j’ai même pas fait une photo pour vous montrer ça) ; ma chérie, toujours d’accord bien sûr, on est rentrés au camion avec une glace pour faire passer ; et une envie d’air nous a pris, on s’est mis au volant (enfin, pas tous les 2 ensemble) et hop, partis, enfuis, c’est ça aussi le camping-car. Donc pas trop loin, fatigués ; Luneburg, 40 km Sud-Est ? pourquoi pas ? Et là, deuxième couche, une aire pleine à craquer, 1m entre chaque bahut, au secours ; pour les cas difficiles comme Hambourg, on veut bien, mais là, non. Donc 4km plus bas, le camping, ouf, nos 80 mètres carrés, de l’herbe, du silence, des oiseaux, rahhhhaaa …
Vous nous laissez ? Merci, c’est gentil ! A demain, gonflés à bloc.

DSC06261

Cet article, publié dans Allemagne 2017, voyage, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Fugue en Sud-Est, mineure …

  1. Tu m’inquiète j’avais prévu des arrivées assez tardives !!
    Je sais que dans pays nordiques les vacances scolaires sont plus précoces que chez nous !
    bonnes fins d’ aventure et cool pour l’agoraphobie
    jpp

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s